En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus...

Retour Accueil
frnlen



Les Origines du Nom 

Saint Jean de Sauves

Saint Jean de Sauves était au IXème S (876), le Chef Lieu du "vicaria salvinis in pago pictavo" (chapitre de St Hilaire de Poitiers). Avant l'établissement complet du système féodal, cette petite cité était administrée civilement par ce qu'on appelait les viguiers ou vicaires (officier subalterne de justice). L'organisation des vicariats remontait à Charlemagne et devait avoir pour effet, dans l'intention du grand monarque de régulariser l'administration de la justice. Le lieu le plus remarquable alors était Sauves, Chef Lieu de vicariat nommé Salvinsis ; il comprenait les paroisses de Mirebeau, Guesnes, Cuhon, Varennes, Neuville, Marigny-Brisay, Vendeuvre et Ouzilly. Au Xème S (954), plusieurs de ces paroisses furent détachées de Sauves. Mais lorsque le Roi de France, Charles le Chauve, eut accordé" aux grands seigneurs le droit de souveraineté sur les pays  dont ils avaient l'administration, les viguiers perdirent peu à peu leur caractère de juges royaux pour devenir des agents des seigneurs féodaux. L'importance de Saint Jean de Sauves diminua alors et la seigneurie, puis la baronnie de Mirebeau devint le centre, pour tout le Mirebalais de la puissance temporelle et spirituelle.

le pont du GUE

Sauves fut appelé :

914 : Vicaria Salvensis
1030 : Salvia Ecclesia Sancti Johannis
1344 : Sauves
1480 : Saintct-Jehan-de-Sauves
1488 : Saintct-Clément-de-Sauves
1522 : Sainct-Jehan-de-Saulves
1720 : Sauves
1782 : Saint-Jean-de-Sauves

Successivement villa gauloise, maison romaine et chef-lieu de viguerie sous les carolingiens, Sauve ou Salvia est assurément une de localités les plus interéssantes à étudier, en raisons de son antiquité et de son importance. Il n'est pas douteux que cette petite ville, placée au centre d'une vallée, à dû jouer un rôle relativement considérable à une époque de beaucoup antérieure à la construction des villes et châteaux de Mirebeau et Montcontour. Elle possède un ancien temple, placé sous l'invocation de Saint Jean, d'où lui vient le nom de Saint Jean de Sauves, sous lequel elle est toujours désignéebien que son église paroissiale ait eu, en son temps, Saint Clément pour patron. On ne connait rien de précis sur son histoire avant l'époque carolingienne  ; tout se borne à dezs découvertes assez récentes de tombeux et fragments d'objets remontant à une très haute antiquité.

En 1790 : Saint Jean de Sauves devient le chef-lieu d'un canton dépendant du district de Loudun et composé des communes de St Jean de Sauves, Craon, Frontenay, Mazeuil, St Aubin du Dolet et Ste Radegonde de Marconnay. Ce canton fut supprimé le 18 novembre 1801 et réuni à celui de Montcontour.

 carte postale ancienne la gare

Frontenay Sur Dive

Frontenay Sur Dive fut appelé :

889 : Fronteniacus
1080 :  De Ecclesia Fronticiaco
1238 : Frontenayum
1782 : Saint Pierre de frontenay

Avant 1790, Frontenay faisait partie de l'archiprêtré de Mirebeau, de ma baronnie de Moncontour, de la Sénéchaussée de Saumur et de l'election de Richelieu, généralité de Tours. La cure était à la nomination du chapitre de Saint Hilaire de Poitiers, seigneur justicier de la paroisse. La seigneurie de frontenay est qualifiée, dans les titres de 1791 et 1793, de Châtellerie.

 

 A 40 km à l'ouest de Chatellerault, vous trouverez le ravissant village de St Jean de Sauves dont le calme plaisir vous replongera dans un temps ou chacun trouvait le temps de vivre.

Ce petit bourg comporte aussi un ensemble de commerçants pouvant satisfaire à tous les besoins courants (boulangerie, superette, boucher, tabac, médecin, infirmière, pharmacie).

De nombreuses animations fleurissent tout au long de l'année (galettes des rois des ainés, repas des fêtes nationales, vide grenier annuel, fête de la musique, Kermesse des écoles, arbre de noël...). Les forêts et bois environnants offrent d'attrayants parcours de promenade. Sont également pratiquées par des nombreux fervents la chasse en plaine, en forêt et la pêche dans le Prepson (petite rivière ombragée qui coule à proximité de la localité) ou dans l'étang communal.

passage du train Frontenay sur Dive